Charlotte Escorne

Doctorante, spécialisée sur le déploiement de la 5G en Afrique
Charlotte Escorne est doctorante au sein de l’IFG Lab et chercheuse associée au projet GEODE. Elle est également membre du groupement de recherche International Num-Sud (GDRI NumSUD), porté par l’IRD et le laboratoire PRODIG de Paris 1.
 
Son travail de thèse se concentre sur les enjeux du déploiement et de la mise en place de la cinquième génération de l’Internet mobile (5G) en Afrique de l’Ouest, à travers une étude comparative des infrastructures, des activités et de l’écosystème d’acteurs relatifs aux télécommunications entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire. 
 
La forte croissance démographique et les besoins importants en infrastructures numériques pour répondre à des enjeux locaux de développement, font du continent africain un marché intéressant, où chaques acteurs cherchent à se positionner pour étendre leurs marchés économiques et leur influence. 
 
À travers ses fortes capacités d’investissements et ses équipementiers Huawei et ZTE, la Chine occupe une place importante pour garantir l’accès à Internet sur le continent, avec le motif que le numérique va permettre à l’Afrique de rattraper son retard et développer ses propres activités. 
 
L’acteur chinois vient alors concurrencer les activités d’acteurs historiques, notamment la France, dans un contexte global de tensions géopolitiques croissantes entre les Etats-Unis et la Chine concernant les enjeux du numérique.