GEODE à la 34ème édition de l’International Geographical Congress

GEODE à la 34ème édition de l’International Geographical Congress

IGC

19 août 2021

Le mercredi 18 août, plusieurs chercheurs de GEODE ont présenté les résultats de leurs recherches durant la 34ème éditions de l’International Geographical Congress.

De 12h30 à 13h30, Amaël Cattaruzza a présidé la première partie du panel “Geopolitics of the Datasphere” qui portait sur les politiques des données :

  • Clotilde Bomont et Amaël Cattaruzza – “From a technical Component to a geopolitical object : cloud computing, a security issue for France”.
  • Charlotte Escorne – “Strategic issues of 5G deployment in French-speaking Africa”.

  • Ilan Scialom – “Bringing the concept of coopetition into the field of political geography: the example of Israel and Saudi Arabia in digital security”.
  • Margot François – “Analyzing the Cuban connection: several ‘digital spaces’ for a geopolitical approach”.

De 15h00 à 16h00, Alix Desforges présidait la deuxième partie du panel sur le thème “Mapping the Routes of the Internet : Data, Topologies, Power” qui comprenait notamment les présentations suivantes :

  • Louis Pétiniaud, Loqman Salamatian et Colin Gérard – “On a collaborative effort to map the internet”

  • Loqman Salamatian, Louis Pétiniaud et Kavé Salamatian – “The journey, not the destination matters: Untangling data and sovereignty in the Far West”

  • Hugo Estecahandy – “The geopolitical stakes for cryptocurrencies in Russia through the analysis of their mining industries in Eastern Siberia”
Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Alix Desforges & Bertrand Warusfel dans l’ouvrage “Conflits, crimes et régulations dans le cyberespace” dirigé par Sébastien-Yves Laurent

Alix Desforges & Bertrand Warusfel dans l’ouvrage “Conflits, crimes et régulations dans le cyberespace” dirigé par Sébastien-Yves Laurent

iSTE éditions

19 août 2021

Découvrez les analyses des chercheurs GEODE Alix Desforges et Bertrand Warusfel dans l’ouvrage “Conflits, crimes et régulations dans le cyberespace” dirigé par Sébastien-Yves Laurent.

Alix Desforges y signe le chapitre intitulé “Séparation des fonctions offensive et défensive : l’originalité du modèle de cyberdéfense française remis en cause ?” et Bertrand Warusfel celui sur “La cyberdéfense, dimension numérique de la sécurité nationale”.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Kevin Limonier “Vers un « Runet souverain » ? Perspectives et limites de la stratégie russe de contrôle de l’Internet”

Kevin Limonier “Vers un « Runet souverain » ? Perspectives et limites de la stratégie russe de contrôle de l’Internet”

ÉchoGéo

19 août 2021

Découvrez l’article de Kevin Limonier “Vers un « Runet souverain » ? Perspectives et limites de la stratégie russe de contrôle de l’Internet” pour ÉchoGéo.

Résumé : En 2019, la Douma approuvait une loi destinée à donner à l’Etat les moyens juridiques et techniques de contrôler les flux de données entrant et sortant du territoire russe, et de déconnecter le réseau national du reste du monde « en cas de menace ». Point d’orgue de la stratégie de souveraineté numérique portée par la Russie depuis le début des années 2010, cette loi dite du « Runet souverain » se heurte néanmoins à d’importantes difficultés, que cet article a pour objectif de mettre en lumière grâce à la cartographie et à l’analyse spatiale. À partir d’importants volumes de données, ce travail ébauche en effet une première cartographie des routes de l’Internet russe et des acteurs qui le structure afin de pointer les défis auxquels se heurte le « Runet souverain ».

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Kevin Limonier & Marlène Laruelle “Beyond “hybrid warfare”: a digital exploration of Russia’s entrepreneurs of influence”

Kevin Limonier & Marlène Laruelle “Beyond “hybrid warfare”: a digital exploration of Russia’s entrepreneurs of influence”

POST-SOVIET AFFAIRS

19 août 2021

Découvrez l’article co-écrit par Marlène Laruelle et Kévin Limonier “Beyond “hybrid warfare”: a digital exploration of Russia’s entrepreneurs of influence” pour le Post-Soviet Affairs, Volume 37, Issue 4.

Résumé en anglais : “This article argues that to capture Russia’s influence abroad, one needs to comprehend the country’s “gray diplomacy” as a neoliberal realm open to individual initiatives. We define “entrepreneurs of influence” as people who invest their own money or social capital to build influence abroad in hopes of being rewarded by the Kremlin . We test this notion by looking at both famous and unknown entrepreneurs of influence and their digital activities. We divide them into three broad categories based on their degree of proximity to the authorities: the tycoons (Yevgeny Prigozhin and Konstantin Malofeev), the timeservers (Alexander Yonov and Alexander Malkevich), and the frontline pioneers (the Belgian Luc Michel). An analysis of the technical data documenting their online activities shows that some of these initiatives, while inscribed into Moscow’s broad aspirations to great powerness, are based on the specific agendas of their promoters, and thus outlines the inherent limits of Moscow’s endeavors.”

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Aude Géry & Arnaud Coustillière au Webinaire “Sécurité numérique : changer de paradigme”

Aude Géry & Arnaud Coustillière au Webinaire “Sécurité numérique : changer de paradigme”

Cigref

17 août 2021

Auteur

Le 5 juillet 2021, Aude Géry est intervenue aux côtés d’Arnaud Coustillière, Président du pôle Excellence Cyber et représentant du Cigref, pour présenter les travaux du GT6 de l’Appel de Paris.

Pour rappel, l’Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace a été lancé le 12 novembre 2018 à l’occasion de la réunion à l’UNESCO du Forum sur la gouvernance de l’internet (FGI) et du premier Forum de Paris sur la paix. Cette déclaration s’articule autour de neuf principes et de valeurs communes pour faire du cyberespace un espace libre, sûr et ouvert.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Charlotte Escorne & Hugo Estecahandy at the IGU’s Commission on Geography of Governance’s Annual Conference

Charlotte Escorne & Hugo Estecahandy at the IGU’s Commission on Geography of Governance’s Annual Conference

IGU

24 Juin 2021

Le 24 juin 2021, Charlotte Escorne et Hugo Estecahandy ont présenté le fruit de leurs recherches lors de la Conférence annuelle de la Commission on Geography of Governance. Cette année, la conférence était dédiée aux nouveaux défis de la gouvernance locale en période d’incertitude et de complexité.

Hugo Estecahandy est intervenu dans la matinée sur le thème : “Centralisation of power and decentralisation technology. Critical analysis of the implementation of blockchain technology in e-voting solutions in the city of Moscow”. 

Charlotte Escorne est intervenu l’après midi pour présenter ses recherches sur “5G deployment in Africa: a technological lever to improve local development?”

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

NDIOR Valère

Professeur de droit public à l’Université de Bretagne occidentale, Président du Réseau francophone de droit international

Continue reading

Marie-Gabrielle Bertran “La Russie : une cyber-puissance ?”

Marie-Gabrielle Bertran “La Russie : une cyber-puissance ?”

Études Internationales

9 juin 2021

Découvrez l’article de Marie-Gabrielle Bertran sur “La Russie : une cyber-puissance ?” publié le 9 juin dans le dossier “La Russie, une puissance résurgente” dirigé par Igor Delanoë pour la Revue Études Internationales de l’Université de Laval.

Résumé : “Depuis 2013 et les révélations d’Edward Snowden, la problématique de la souveraineté numérique est devenue un enjeu central en Russie. Selon ce nouveau paradigme, le gouvernement russe a lancé une politique de promotion du développement logiciel dans le pays, appuyée par les acteurs privés qui en bénéficient au premier chef. Une stratégie de russification des logiciels employés sur le territoire semble également avoir émergé, sous la forme de nouvelles normes visant à réglementer la conception, le fonctionnement et l’usage des outils informatiques. Ce passage de l’industrie numérique à une position majeure (à valeur stratégique) en Russie, dans le but d’assurer à la fois les intérêts de l’État et des entreprises russes sur le territoire, mais aussi en-dehors, peut ainsi amener à se demander si le pays compte désormais parmi les puissances internationales du numérique : la Russie est-elle devenue une cyber-puissance?”

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Frédérick Douzet & Aude Géry “Cyberspace is used, first and foremost, to wage wars: proliferation, security and stability in cyberspace” – Journal of Cyber Policy

Frédérick Douzet & Aude Géry “Cyberspace is used, first and foremost, to wage wars: proliferation, security and stability in cyberspace” – Journal of Cyber Policy

Journal of Cyber Policy

24 juin 2021

Découvrez le nouvel article de Frédérick Douzet et Aude Gery dans le Journal of Cyber Policy sur le thème « Cyberspace is used, first and foremost, to wage wars: proliferation, security and stability in cyberspace”

Résumé : Cet article explore le dilemme sécuritaire des États face aux cyberdéfis et l’ambivalence de la notion de sécurité dans le cyberespace. Il met en évidence comment, en dix ans, le cyberespace est devenu un champ de bataille et une priorité stratégique pour de nombreux États qui l’ont représenté comme une menace géopolitique pour leur sécurité nationale, justifiant ainsi sa militarisation progressive.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Stéphane Taillat “Information Technology & Military Power” – Politique étrangère

Stéphane Taillat “Information Technology & Military Power” – Politique étrangère

Politique étrangère

28 mai 2021

Découvrez l’article de Stéphane Taillat sur l’ouvrage de Jon.R Lindsat “Information Technology & military Power” pour la revue “Politique étrangère”.

Extrait “L’émergence des technologies numériques, la complexité croissante des conflits armés, la reconfiguration du champ de bataille ont mis en lumière l’importance centrale de l’information comme moyen de gestion de l’incertitude dans les opérations militaires.

Jon R. Lindsay étudie le processus dynamique d’ajustement entre l’environnement opérationnel et stratégique d’une part (le problème externe), et l’environnement organisationnel d’autre part (la solution interne). Mettant l’accent sur le rôle de la pratique informationnelle comme effort de coordination de la connaissance et du contrôle, l’étude de Lindsay rappelle que les organisations militaires sont des ensembles sociotechniques gérant le chaos et la complexité face à un adversaire dans un contexte propice à la friction.(…)”

Retrouvez la suite de l’article ici !

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn