Margot François

Doctorante, spécialiste de l’espace numérique cubain

Margot François est doctorante au sein de l’IFG Lab et chercheuse à GEODE. En étudiant la géopolitique de la connexion cubaine, Margot François organise sa recherche doctorale autour de deux grands axes :

D’abord une approche régionale du cyberespace, qui vise à pousser une

réflexion cybergéoraphique et cartographique.

Cette approche cherche à questionner l’idée d’un isolement de l’île dans le cyberespace, déjà isolée politiquement par l’embargo américain, et prend en compte les infrastructures, le routage des données mais aussi la place de l’internaute cubain dans la couche sémantique des interactions avec le reste du monde.

De plus, l’île se présente comme une zone laboratoire pour étudier les enjeux de la connexion dans des pays autoritaires et développer une réflexion et des outils pour penser une « géopolitique du numérique ».

La lente arrivée de la connexion à Cuba présente des enjeux en interne

(sécuritaires, économiques, politiques et sociétaux), et pose la question du contrôle de l’accès à Internet. Sur la scène internationale,
elle permet au régime de s’impliquer dans les discussions stratégiques, en particulier autour des questions de souveraineté numérique.