Podcast « Terrain de recherche » avec Kevin Limonier

Podcast « Terrain de recherche » avec Kevin Limonier

Campus Condorcet
10 mars 2022

Auteur

Dans ce second épisode du podcast « Terrains de recherche – Les SHS à l’œuvre au Campus Condorcet », le Campus Condorcet donne la parole à Kevin Limonier, géographe spécialiste du cyberespace russophone, directeur adjoint de GÉODE, centre de recherche et de formation de l’Université Paris 8, qui analyse les enjeux géopolitiques liés à la révolution numérique, et étudie la « datasphère » en associant géopolitique et sciences des données.

Podcast à écouter ici

AU PROGRAMME DE CE PODCAST :
  • 0,49 : La datasphère : une nouvelle dimension du territoire
    #Datasphère #DynamiquesSpatiales #Capteurs #Métadonnées
  • 3.51 : Comment analyse-t-on la datasphère ?
    #Twitter #Géolocalisation #Cartographie #Script #API
  • 6.38 : Aucune donnée n’est anodine
    #FrigoConnecté #MontresConnectées #ForcesSpécialesFrançaisesAuSahel #CosmodromeDeBaïkonour #DGSE
  • 9.14 : Tous les conflits géopolitiques génèrent des données
    #Haut-Karabakh #Drones #PhotosSatellites 
  • 10.53 : Les couches basses et hautes du cyberespace 
    #DonnéesBrutes #DonnéesSignifiantes #Routeurs #ProtocoleRéseau #Censure #Kazakhstan #FakeNews #Crimée
  • 14.23 : L’open source intelligence
    #OSINT #Navalny #FSB #Hacker
  • 19.28 : GÉODE : un centre de recherche et de formation
    #IndépendanceDeLaRecherche #MinistèreDesArmées #LabelDExcellence #Former #EnjeuxDuCyberespace #MasterSpécialisé
  • 23.05 : Mot de la fin : « La mission émancipatrice de la géopolitique »#QuiContrôleLesDonnées
    #Whatsapp #Google #Yandex #NSA #MessagerieChiffrée
Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

L’usage inédit des cryptomonnaies dans la guerre – entretien avec Hugo Estecahandy

L’usage inédit des cryptomonnaies dans la guerre – entretien avec Hugo Estecahandy

France Culture
9 mars 2022

Auteur

France Culture, émission Et Maintenant ? de Quentin Lafay

Hugo Estecahandy, chercheur GEODE et doctorant à l’institut français de géopolitique (IFG) est intervenu dans cette émission dédié à « l’usage inédit des cryptomonnaies dans la guerre » dans le contexte du conflit qui oppose l’Ukraine à la Russie.

(Ré)écoutez le podcast ici !

« Soutenez le peuple ukrainien. Nous acceptons désormais les dons en cryptomonnaies », a signé sur Twitter le vice-Premier ministre du pays, le 26 février dernier. Dans le tweet suivant, il a affiché les adresses des portefeuilles numériques permettant à chacun de transférer des sommes en bitcoin, ethereum et USDT. Ainsi : avant-hier, en Ukraine, plus de 78 millions de dollars en cryptomonnaies ont été reçus à titre caritatif, selon le gouvernement ukrainien. L’une des sources les plus importantes date du 2 mars dernier : la vente d’un drapeau de l’Ukraine en NFT pour la somme de 6,7 millions de dollars.

Côté russe, maintenant : on a beaucoup lu que les cryptomonnaies pourraient permettre aux oligarques de contourner les sanctions internationales. Mais l’idée n’est pas si juste. D’abord, car le marché des crypto monnaies est plus surveillé qu’on ne l’imagine. Selon Hugo Estecahandy, les agences de contrôle ont développé des outils puissants pour tracer les transactions.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La Russie peut-elle vraiment se débrancher de l’internet mondial ?

La Russie peut-elle vraiment se débrancher de l’internet mondial ?

L'Obs
8 mars 2022

Auteur

Dans cet article du journal L’obs, Kevin Limonier apporte des éclairages sur l’internet russe, notamment sa capacité et son intérêt (ou non) à se débrancher de l’internet mondial.

Article à lire ici !

[Extrait]Les autorités russes envisageraient d’autonomiser leur pays de l’internet mondial, pour mieux contrôler la propagande interne. Un fantasme qui pose encore de nombreuses questions.

« Depuis 2019, les Russes tentes d’autonomies leur internet – le « Runet » -, en se dotant, tant du point de vue des infrastructures que des services (moteurs de recherche, e-mails, réseaux sociaux), de réseaux qu’ils puissent contrôler totalement. Le but étant de pouvoir se débrancher de l’internet mondial », nous rappelais Ama Mhalla […]

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Intervention de Louis Pétiniaud « Invasion militaire russe en Ukraine : vers de prochaines cyberattques ? »

Intervention de Louis Pétiniaud « Invasion militaire russe en Ukraine : vers de prochaines cyberattques ? »

France 24
8 mars 2022

Interview de

Invasion militaire russe en Ukraine : vers de prochaines cyberattaques ?

Quelques jours après le début du conflit en Ukraine, Louis Pétiniaud donnait son analyse sur les enjeux liés au cyberespace dans ce contexte de guerre.

En Ukraine, des combats meurtriers opposent les forces russes et ukrainiennes jusqu’aux portes de Kiev. Face à cette offensive, les Etats-Unis et Union européenne ont répliqué par de nouvelles sanctions. Louis Pétiniaud, Chercheur au centre de GEODE, était l’invité par France 24 pour décrypter la situation et pour évoquer la menace de cyberattaques qui pèse sur les pays occidentaux, au lendemain de l’invasion russe.

Retrouvez le replat de cette interview France 24 ici !

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les enjeux de la controverse visant Spotify et Joe Rogan : que dit le droit ? – par Valère Ndior

Les enjeux de la controverse visant Spotify et Joe Rogan : que dit le droit ? – par Valère Ndior

Le Club des Juristes
17 février 2022

Auteur

Les enjeux de la controverse visant Spotify et Joe Rogan : que dit le droit ?
Par Valère Ndior, Professeur de Droit Public à l’Université de Bretagne Occidentale

 

« La plateforme de streaming musical Spotify essuie aujourd’hui un feu nourri de critiques, aux États-Unis et à travers le monde, après la menace des artistes Neil Young et Joni Mitchell, fin janvier 2022, de retirer leurs discographies du catalogue en ligne. Cette sommation vise à dénoncer la diffusion, exclusive à Spotify, du podcast The Joe Rogan Experience, accusé de propager de la désinformation en matière de Covid-19. Le « podcasteur » vedette Joe Rogan s’est entouré à plusieurs reprises d’invités adeptes de théories du complot. Sous la pression des utilisateurs, de plus en plus nombreux à critiquer l’inaction de Spotify, son PDG Daniel Ek s’est engagé, le 30 janvier 2022, à ce que la plateforme mette en place un certain nombre de correctifs pour lutter contre la désinformation ».

Retrouvez l’ensemble de l’article sur le site du club des juristes

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Interview- Ukraine: «Cette guerre aura un impact considérable sur les cryptomonnaies»

Interview- Ukraine: «Cette guerre aura un impact considérable sur les cryptomonnaies»

Libération
17 février 2022

Auteur

 

Article d’Elis Viniacourt, 2 mars 2022 – Interview d’Hugo Estecahandy, doctorant Institut Français de Géopolitique et GEODE

(Economie) Ukraine: «Cette guerre aura un impact considérable sur les cryptomonnaies»

Depuis le début de l’invasion russe, les cryptomonnaies ont trouvé leur utilité dans les deux camps pour contourner les sanctions économiques en Russie et récolter des dons en Ukraine. Hugo Estecahandy, doctorant à l’Institut français de géopolitique, décrypte pour «Libé» leur rôle dans le conflit.

Retrouvez l’article complet ici !

 

 

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les « libérateurs » : comment la « galaxie Prigojine » raconte la chevauchée du groupe Wagner au Sahel – Colin GERARD

Les « libérateurs » : comment la « galaxie Prigojine » raconte la chevauchée du groupe Wagner au Sahel – Colin GERARD

Le Rubicon
16 février 2022

Auteur

Colin Gérard, doctorant GEODE sur l’influence informationnelle russe dans les médias francophones et Maxime Audinet, chercheur à l’IRSEM ont co-écrit cet article expliquant comment l’écosystème d’influence informationnelle de Prigojine justifie et légitime le déploiement du groupe russe Wagner au Mali.

« L’ancrage du groupe Wagner et de ses filiales en Afrique subsaharienne apparaît ces dernières années comme la manifestation la plus marquante du réengagement de la Russie sur le continent africain. Le modèle d’implantation de Wagner, que reflète en partie le concept d’ « entrepreneuriat d’influence », s’inscrit dans un écosystème plus large à trois dimensions : la prestation de sécurité (garde prétorienne, protection de sites miniers), l’instruction militaire et le mercenariat ; l’extraction de matières premières, en particulier dans le domaine de la prospection minière ; un soutien informationnel mis en place pour façonner des représentations favorables au groupe paramilitaire, justifier par des moyens médiatiques et culturels son implantation et, par extension, légitimer la présence croissante de la Russie dans la région.

C’est cette dernière dimension que nous explorons dans cet article, dans la continuité de travaux antérieurs et en nous concentrant sur l’arrivée récente de Wagner au Mali, qui fait suite aux négociations entamées avec le gouvernement de transition à l’été 2021″.

Article complet à retrouver sur Le Rubicon.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

GEODE à La Fabrique Défense 2022

GEODE à La Fabrique Défense 2022

La Fabrique Défense
3 février 2022

Le centre GEODE était présent pour la deuxième édition de La Fabrique Défense organisée par le ministère des Armées à la Grande Halle de la Villette.

Nos chercheurs ont participé et organisé notamment la table ronde « La cyber défense dans l’Union européenne« , modérée par Frédérick Douzet, directrice GEODE avec les interventions de Heli Tiirmaa-Klaar, directruce du Digital Society Institute et d’Aude Géry, chercheuse GEODE

Grâce aux outils développés en collaboration avec Cassini nous avons pu faire découvrir l’expérience de se promener dans un graphe de données issues des réseaux sociaux, en réalité virtuelle.

Cet événement a été l’occasion d’affirmer à nouveau le soutien de GEODE et de l’Institut Français de Géopolitique (IFG) pour le programme des Cadettes de la Cyber conduit par le Pôle d’Excellence Cyber depuis novembre 2021.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Podcast – Internet au pays des Soviets

Podcast – Internet au pays des Soviets

France Culture
3 février 2022

Auteur

Kevin Limonier, directeur adjoint de GEODE, raconte dans l’épisode « Internet au pays des Soviets » de l’émission France Culture « Une histoire de… l’Internet » la naissance anarchique de l’internet russe. A écouter ici 

En racontant l’histoire d’Anatole Klyosov et d’Andreï Soldatov, deux chercheurs soviétiques ayant eu un accès privilégié à Internet, il est possible de comprendre pourquoi la Russie d’aujourd’hui a eu tant de peine à reprendre le contrôle sur le réseau.

À l’Ouest, la cybernétique est en vogue, avec une quête de liberté éperdue, l’époque est à la libération de l’information.  À l’inverse, en URSS, on a la hantise de l’individu et de la circulation de l’information. La vérité du Parti était UNE, et la centralisation de l’information, PARTOUT. Inutile, dès lors, de permettre à chacun de faire circuler ses messages. Les photocopieurs, par exemple, sont suspects ; il faut une accréditation spéciale pour y accéder. Dans ce contexte, l’apparition de l’informatique dans le cadre du Parti Communiste pose bien des dilemmes.

Internet est arrivé un peu par hasard au pays des Soviets. Dans les années 1980, les chercheurs des grandes universités échangent de plus en plus à distance. Le courrier électronique s’est démocratisé dans le sillage d’ARPANET, la France vient de passer au Minitel. Et commencent à se développer les téléconférences, autrement dit, des sortes de colloques internationaux, mais à distance.

En 1982, l’Union Soviétique est loin de l’agitation suscitée par les premières téléconférences. C’est la fin de l’ère Brejnev, l’armée s’enlise en Afghanistan, et la Nomenklatura pourchasse les dissidents. Pourtant, un beau jour de printemps, l’Académie des Sciences reçoit une invitation et décide d’envoyer un camarade chercheur sur le Net : Anatoly Klyosov.

La Russie, un exemple unique au monde en cybernétique

Quelques années après cette expérience pionnière, c’est un tout autre personnage qui va précipiter la naissance, à proprement parler, de l’Internet soviétique : Andreï Soldatov. Il travaille à l’époque au Centre de recherche sur le nucléaire, et demande une ligne téléphonique internationale automatique. Il va alors créer le premier Fournisseur d’accès à Internet (FAI) soviétique, de manière tout à fait illégale et vend un accès à l’Internet mondial via sa machine qu’il a ironiquement nommée la « fenêtre sur l’Europe » (nom donnée à Saint-Pétersbourg par Pierre Le Grand).

Cette anarchie des débuts du RuNet, le segment russophone de l’Internet, n’a pas été sans conséquence sur la suite de l’histoire des réseaux en Russie et a même un impact aujourd’hui encore, sur les services en ligne utilisés par les internautes russes.

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

« 3 questions à » Hugo Estecahandy sur la proposition d’interdire les cryptomonnaies en Russie

« 3 questions à » Hugo Estecahandy sur la proposition d’interdire les cryptomonnaies en Russie

Observatoire Franco-russe
3 février 2022

Auteur

Dans le cadre de l’Observatoire de la chambre de commerce et d’industrie franco-russe, Hugo Estecahandy, doctorat GEODE a répondu aux « trois questions » suivantes relatives au minage de crypto monnaie en Russie : 

  1.  Les autorités russes envisagent de réguler, voire d’interdire les cryptomonnaies. Concrètement, quelles sont les pratiques visées ?
  2. Qui est à la manœuvre sur ce dossier ? Quels sont les enjeux pour les autorités russes ?
  3. Comment ces régulations peuvent-elles impacter le secteur du « minage » en Russie et les infrastructures physiques mises en place à cet effet, notamment en Sibérie ?

Consultez également l’article de Hugo Estecahandy « Les industries de minage de cryptomonnaies en Russie » paru dans le Rapport annuel de l’Observatoire franco-russe « Russie 2021 ».

Partager l'actualité
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn