Aude Géry – « Le cyberespace, les cyberarmes, de nouveaux enjeux pour le multilatéralisme » – Questions Internationales

Aude Géry – « Le cyberespace, les cyberarmes, de nouveaux enjeux pour le multilatéralisme » – Questions Internationales

Questions Internationales

2 février 2021

Auteur

Découvrez l’article d’Aude Géry « Le cyberespace, les cyberarmes, de nouveaux enjeux pour le multilatéralisme » dans le nouveau numéro de Questions Internationales : « Insécurité collective: la crise du multilatéralisme ».

Résumé

« Quelles réponses collectives aux nouveaux défis mondiaux du XXIe siècle ?

Au moment où les défis globaux sont plus prégnants, en matière de climat et plus largement d’environnement, de santé publique, de maîtrise des armements et de non-prolifération, d’échanges économiques, de problèmes migratoires, les réponses collectives semblent aujourd’hui lacunaires ou insuffisantes.

L’organisation multilatérale de la société internationale a cependant marqué le XXe siècle, en particulier après 1945. Une vingtaine de grands traités, le plus connu étant la Charte des Nations Unies, assurent la cohésion et le fonctionnement régulier des institutions et des normes internationales.

Ce système doit désormais relever deux défis principaux. Le premier est celui de l’efficacité : de moins en moins nombreux, les traités multilatéraux se cantonnent souvent à des engagements purement déclaratoires (la COP 21 en est un exemple), d’autres semblent en panne, comme le système de l’OMC. Le second défi est celui de l’unilatéralisme des grandes puissances, certaines refusant de participer aux traités multilatéraux ou aux juridictions à vocation universelle, voire les combattant ouvertement – comme le Statut de Rome et la Cour pénale internationale pour les États-Unis.  »

Consultez le sommaire et commandez un exemplaire ici !

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Cassini Conseil & GEODE : Lauréats du challenge « SYNAPSE » lancé par la DRM en 2019

Cassini Conseil & GEODE : Lauréats du challenge « SYNAPSE » lancé par la DRM en 2019

DRM

16 décembre 2020

Chercheur

Communiqué de Presse de l’Agence de l’innovation de défense (mis à jour le 16 décembre 2020) :

« La Direction du renseignement militaire (DRM), le service de renseignement des armées, a lancé en septembre 2019 avec l’appui de l’Agence de l’innovation de défense (AID) le challenge « SYNAPSE », dédié à la cartographie des couches logiques et physique du web à l’échelle internationale, capacité clé pour la maitrise du cyberespace. Les deux lauréats sont le consortium Montimage-R2C Systèmes-Laboratoire ICube et CASSINI CONSEIL.

Le challenge proposait, à toutes les entreprises et les acteurs académiques candidats, de démontrer leur savoir-faire en réalisant un outil permettant la cartographie exhaustive de données web de natures très différentes, telles que : les données de la couche logique comme par exemple les adresses IP, les opérateurs télécom ou fournisseurs d’accès internet qui les gèrent, mais également leur localisation ou leur emprise géographique.

« SYNAPSE », organisé en partenariat avec les pôles de compétitivité CAP DIGITAL et SYSTEMATIC, a permis aux deux meilleurs candidats de recevoir un cofinancement pour la réalisation de leur démonstrateur.

Le consortium rassemblant les sociétés MONTIMAGE, spécialiste en cybersécurité, cyberdéfense et ingénierie de protocoles, R2C SYTEMES spécialiste en big data, IA et  visualisation multidimensionnelle et le laboratoire I-CUBE de l’université de Strasbourg expert notamment en mesures de l’Internet, en routage, détection d’anomalies, a été sélectionné. Le deuxième lauréat est la société CASSINI CONSEIL, spécialisée dans l’analyse géopolitique et cartographique, en partenariat avec le centre de recherche et de formation GEODE, référent français pour l’étude des enjeux stratégiques et géopolitiques de la révolution numérique. Ils ont ainsi pu travailler pendant 6 mois à la mise en place de leur démonstrateur en contact avec les experts de la DRM.

Au terme de la délibération d’un jury présidé par le directeur d’Intelligence Campus, le démonstrateur réalisé par le consortium Montimage-R2C Systèmes-Laboratoire ICube a été déclaré gagnant et le démonstrateur de la société Cassini a obtenu le second prix.

Cette démarche d’innovation a permis aux experts de la DRM de détecter des approches innovantes et de haut niveau pour répondre au sujet complexe qu’est la cartographie du web. Les lauréats ont quant à eux affiné leur compréhension du marché défense, complété leurs compétences techniques et mis en place un outil élargissant leur offre de services et leur travaux académiques. »

  

 TITRE : GÉODE au Séminaire du Lab-Lex « Le numérique dans tous ses droits » 9 février – 16 avril 2021

CATÉGORIE : Actualité- Colin Gérard – Frédérick Douzet – Anne-Thida Norodom – les 3

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Les jeunes chercheurs de GEODE pour l’Espace politique « Pensées Émergentes : Vivacité et diversité des approches spatiales du politique »

Les jeunes chercheurs de GEODE pour l’Espace politique « Pensées Émergentes : Vivacité et diversité des approches spatiales du politique »

L’Espace Politique
18 novembre 2020

Auteurs

Le nouveau numéro de la revue l’Espace politique : « Pensées Émergentes : Vivacité et diversité des approches spatiales du politique » est en ligne !

Ce numéro se concentre sur les approches de jeunes chercheurs autours de trois axes : les mobilisations politiques, les savoirs géographiques et la géopolitique du numérique.

Il est codirigé par Amaël Cattaruzza, Sophie Hou et Kevin Limonier et les chercheurs Colin Gérard, Louis Pétiniaud, Loqman Salamatian et Guihem Marotte y signent deux articles :

Colin Gérard, Guilhem Marotte, Loqman Salamatian signent l’article “RT, Sputnik et le mouvement des Gilets jaunes : cartographie des communautés politiques sur Twitter” et Louis Pétiniaud et Loqman Salamatian l’article sur « Le rôle de la topologie d’Internet dans les territoires en conflit en Ukraine, une approche géopolitique du routage des données  ».

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

« Les représentations géopolitiques du droit international dans les négociations internationales sur la sécurité et la stabilité du cyberespace » Aude Géry, Frédérick Douzet et François Delerue

« Les représentations géopolitiques du droit international dans les négociations internationales sur la sécurité et la stabilité du cyberespace » Aude Géry, Frédérick Douzet et François Delerue

IRSEM - EU Cyber Direct
18 novembre 2020

Auteurs

L’étude n° 75 « Les représentations géopolitiques du droit international dans les négociations internationales sur la sécurité et la stabilité du cyberespace » pour l’IRSEM et l’EU Cyber Direct et co-écrit par Aude Géry, Frédérick Douzet et François Delerue, est en ligne !

Cette étude se concentre sur la place du droit international dans le cadre de deux processus en cours à l’ONU (GTCNL et GEG) et analyse la façon dont il est instrumentalisé dans les présentes négociations.

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

5G Corridors, a Promising Investment in Europe’s Technological Sovereignty – Arsenio Cuenca

5G Corridors, a Promising Investment in Europe’s Technological Sovereignty – Arsenio Cuenca

European Cybersecurity Journal
19 octobre 2020

Arsenio Cuenca, étudiant en Master 2 « Cyberstratégie & Terrain numérique » à l’Institut Français de Géopolitique vient de voir son travail publié dans le European Cybersecurity Journal. Son article « 5G Corridors, a Promising Investment in Europe’s Technological Sovereignty » revient sur la conflictualité entre les États-Unis et la Chine sur la question de la 5G. Il explique notamment comment cette confrontation pousse l’Europe à reconfigurer son système d’alliance et à remettre en question sa souveraineté technologique.

 

Vol. 6, Issue 2. https://cybersecforum.eu/journal/

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Hérodote « Géopolitique de la datasphère »

Hérodote « Géopolitique de la datasphère »

Hérodote n°177-178
12 juin 2020

Auteurs

Le nouveau numéro de la revue de géographie et de géopolitique Hérodote vient de paraître ! Dirigé par la directrice du projet GEODE, Frédérick Douzet, il rassemble pas moins de 19 articles sur des thèmes et problématiques aussi variés que contemporains, tous pourvus d’une analyse aiguë sur des enjeux géopolitiques liés au cyberespace. La liste des auteurs, en plus de son casting international, fait la part belle aux jeunes chercheurs, notamment de GEODE.

 

Une nécessaire étude du numérique et de ses enjeux géopolitiques

La révolution numérique provoquée par l’adoption massive des technologies numériques et l’interconnexion mondiale des systèmes d’information et de communication connaît une accélération fulgurante depuis deux décennies. Elle bouleverse nos économies et nos modes de vie et ouvre de nouveaux horizons de développement encore largement inexplorés. Elle transforme également en profondeur l’environnement stratégique et la manière dont les grandes puissances se mesurent et s’affrontent désormais. Elles modifient les représentations de la menace mais aussi celles de la sécurité dans un environnement numérique où les interconnexions, les inter- actions et les interdépendances sont multiples mais ne sont pas toujours comprises, connues et maîtrisées.

La notion de datasphère, tout juste émergente, permet d’englober dans un même concept les enjeux stratégiques liés au cyberespace et, plus généralement, à la révolution numérique, pour mieux appréhender les défis présents et à venir de la dépendance croissante aux technologies et aux données numériques dans un monde de plus en plus gouverné par les algorithmes et l’intelligence artificielle.

 

Un numéro largement composé par des chercheurs de GEODE

Ce numéro réunit – entre autres – un grand nombre d’auteurs issus de l’équipe Géopolitique de la Datasphère, un centre de recherche et de formation dédié à l’étude des enjeux géopolitiques et stratégiques de la révolution numérique, porté par l’équipe de l’Institut français de géopolitique de l’université Paris 8. Présélectionné par le ministère des Armées pour un label « Centres d’excellence » dans le cadre du Pacte Enseignement supérieur, le projet GEODE a pour ambition d’utiliser les ressources de la datasphère pour faire de l’analyse géopolitique et d’étudier la datasphère comme un objet géopolitique à part entière. Hérodote présente ici une partie des recherches menées au sein du projet GEODE.

 

Des enjeux stratégiques et contemporains

Le lien entre questions numériques et climatiques permet au lecteur de plonger dans les enjeux de la révolution des données. C’est ensuite par le prisme des manipulations de l’information que les enjeux de la datasphère sont analysés, les auteurs montrant les difficultés à saisir et à répondre à un phénomène utilisant les ressorts de nos démocraties, dont la liberté d’expression.

La dimension stratégique s’exprime également par les enjeux liés aux technologies, notamment le cloud computing et la 5G, autour desquelles les concepts d’autonomie stratégique et souveraineté numérique gravitent et exacerbent les tensions géopolitiques. Enfin, la dernière partie de ce numéro double est consacrée aux stratégies de puissance dans le cyberespace, notamment à celles de l’Estonie, d’Israël et de la Chine, et nous rappelle que, pour reprendre les mots du fondateur d’Hérodote, le cyberespace, ça sert, d’abord, à faire la guerre.

 

Retrouvez le sommaire du n°177/178 d’Hérodote « Géopolitique de la datasphère », dont certains articles sont en accès libre sur le site de la revue :

 

Éditorial. Du cyberespace à la datasphère. Enjeux stratégiques de la révolution numérique, Frédérick Douzet [En accès libre]

Gouvernance numérique et changement climatique, Stéphane Grumbach

Cartographier un angle mort : la suprise stratégique des opérations informationnelles russes sur les réseaux sociaux en 2016, Camille François et Herbert Lin

Populisme, propagande et politique : les réseaux sociaux au coeur de la stratégie électorale de Narendra Modi, Maya Mirchandani

Cartographier la propagation des contenus russes et chinois sur le Web africain francophone, Frédérick Douzet, Kévin Limonier, Selma Mihoubi et Élodie René

Normalisation et domestication de la désinformation numérique : les opérations informationnelles d’interférence et d’influence de l’extrême droite et de l’État russe en Europe, Martin Innes, Daniel Grinnell, Helen Innes, Darren Harmston et Colin Roberts

#Affaire Benalla : déconstruction d’une polémique sur le rôle de la communauté Twitter «russophile» dans le débat politique français, Colin Gerard et Guilhem Marotte [En accès libre]

Le cloud computing : de l’objet technique à l’enjeu géopolitique. Le cas de la France, Clotilde Bômont et Amaël Cattaruzza

La transformation numérique du ministère des Armées, Arnaud Coustillière

Souveraineté numérique et autonomie stratégique en Europe : du concept aux réalités géopolitiques, Didier Danet et Alix Desforges

Trump contre Huawei : enjeux géopolitiques de la 5G, Kavé Salamatian

Les enjeux de la neutralité du Net aux États-Unis, Charlotte Escorne [En accès libre]

La place des logiciels libres et open source dans les nouvelles politiques du numérique en Russie, Marie-Gabrielle Bertran

Cryptomonnaies et puissance de calcul : la Sibérie orientale, nouveau territoire stratégique pour la Russie ?, Hugo Estecahandy et Kévin Limonier [En accès libre]

« E-Estonie » : le « nation-branding » numérique comme stratégie de rayonnement international, Léa Ronzaud

Le cyberespace israélien, un enjeu de puissance, David Amsellem

Comment la Chine projette de devenir une cyber-puissance, Rogier Creemers

Cyber opérations offensives et réaffirmation de l’hégémonie américaine : une analyse critique de la doctrine de Persistent Engagement, Stéphane Taillat

Le cyberespace, ça sert, d’abord, à faire la guerre. Prolifération, sécurité et stabilité du cyberespace, Frédérick Douzet et Aude Géry

Éditions « La Découverte »

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

« La cybersécurité est aussi une question géopolitique », par Frédérick Douzet.

« La cybersécurité est aussi une question géopolitique », par Frédérick Douzet.

Revue Banque & Stratégie n°383
14 octobre 2019

Auteur

Frédérick Douzet, directrice de GEODE, signe une double page « La cybersécurité est aussi une question géopolitique » dans le n° 383 de Banque & Stratégie (septembre 2019) .

Les cyberattaques touchent désormais des entreprises de tous les secteurs, qui peuvent devenir la cible indirecte d’États, de mafias ou de terroristes, dans le contexte de conflits géopolitiques complexes.

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Regard sur la nouvelle cyberstratégie militaire de la France

Regard sur la nouvelle cyberstratégie militaire de la France

War on the Rock
18 juillet 2019

Auteurs

«La cyber-guerre a commencé et la France doit être prête à la combattre», a déclaré le 18 janvier Florence Parly, la ministre française des Armées. Parly présentait la nouvelle cyber-stratégie militaire française, qui se compose de deux documents distincts: le Politique ministérielle pour la cyberguerre défensive (ci-après la politique ministérielle) et les éléments publics de la doctrine militaire de la cyberguerre (ci-après les éléments publics). Ensemble, ces documents décrivent la doctrine du ministère des Armées sur la lutte informatique défensive et offensive, ou cyber-guerre défensive et offensive.

C’est la première fois que la France divulgue des éléments de sa cyber-stratégie militaire, surtout les aspects offensifs de cette stratégie. Comme l’a noté Parly, cette nouvelle stratégie s’inscrit dans un effort plus large qu’elle mène pour adapter l’armée française aux menaces du XXIe siècle.

Cet article analyse les principaux éléments de la stratégie et de la doctrine de cyberdéfense militaire de la France et examine leur lien avec la stratégie globale de cyberdéfense de la France, comme indiqué dans la Revue stratégique de la cyberdéfense 2018. Le contenu des documents récemment publiés n’est pas si surprenant, car il reflète la longue évolution de la cyberdéfense militaire en France au cours de la dernière décennie et illustre l’approche globale de la France dans ce domaine émergent, décrite dans War on the Rocks l’année dernière par Boris Toucas. Mais le choix de rendre publique la doctrine – en particulier sa dimension offensive – à la fois affirme la France comme cyberpuissance et crée un précédent pour les futures cyber-stratégies nationales.

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Signalisation, victoire et stratégie dans la doctrine cyber militaire française

Signalisation, victoire et stratégie dans la doctrine cyber militaire française

War on the Rock
18 juillet 2019

Auteur

Le 18 janvier, la ministre française des Armées Florence Parly et le chef d’état-major interarmées, le général François Lecointre, ont dévoilé une partie de la nouvelle cyber-stratégie militaire de la France. Les deux fonctionnaires ont publié une politique défensive (Politique ministérielle de lutte informatique défensive) et une doctrine offensive partiellement non classifiée (éléments publics de doctrine militaire de lutte informatique offensive).

Le 23 avril, François Delerue, Alix Desforges et Aude Gery ont publié un essai donnant un premier aperçu de ces annonces. Ils se sont concentrés sur l’importance stratégique des deux documents dans le contexte plus large de la position de la France à l’égard du cyberespace. L’objectif de ce papier est d’explorer les implications opérationnelles et organisationnelles de la cyber-stratégie militaire pour les forces armées françaises.

Article de Stéphane Taillat 

Lire l’article sur le site war on the rocks

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn

Géopolitique du routing

Géopolitique du routing

Ripe Network Coordination Centre
17 juillet 2019

Auteurs

Le but de cet article est d’introduire une base méthodologique pour une analyse géopolitique d’Internet et d’illustrer la géopolitique du cyberespace. À cette fin, nous avons utilisé les flux BGP fournis par le service d’informations de routage RIPE pour déduire régulièrement des graphiques de connectivité au niveau AS. Nous avons analysé l’évolution de ces graphiques sur une longue période (plusieurs années) et observé comment la structure de la connectivité évolue avec les changements géopolitiques. Nous présentons un ensemble de «cartes algorithmiques» que nous avons créées pour représenter un certain nombre de problèmes définis ci-dessous.

Voir la suite de l’article sur le site de RIPE NCC

Auteurs : Louis Pétiniaud & Loqman Salamatian

 

Partager l'actualité
Twitter
LinkedIn