Frédérick Douzet au Forum de la Paix de Paris pour sa deuxième édition, les 12 et 13 novembre 2019

Les 12 et 13 novembre 2019, se tenait la deuxième édition du Forum de la Paix de Paris. Lors de cet événement ont été organisés des conférences et débats autours de questions de gouvernance mondiale, auxquels participaient des acteurs important de cette dernière. La professeure Frédérick Douzet, directrice du projet GEODE, était invitée à participer à deux panels majeurs de cet événement.

Tout d’abord, la directrice de GEODE était conviée à participer à la conférence de haut niveau pour le premier anniversaire de l’Appel de Paris pour la stabilité et la sécurité dans le cyberespace. Mme Frédérick Douzet est revenue sur la nécessité de la mise en place d’une approche multipartite en matière de cybersécurité, devant les différents types de menaces qui peuvent désormais toucher population et industries à toutes les échelles. A ses côtés, se trouvaient :

  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.
  • Gabriela Ramos,chef de cabinet de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
  • John Frank, vice-président chargé des affaires gouvernementales de l’Union européenne chez Microsoft.
  • Eugene Kaspersky, fondateur et PDG de Kaspersky Lab.

 

 

Cette édition 2019 fut également l’occasion d’annoncer officiellement la publication du rapport final de la Global Commission on the Stability of Cyberspace (GCSC). En tant que membre de la Commission, Frédérick Douzet était bien évidemment présente. Le rapport est disponible sur le site de la GCSC ici.

 

 

Enfin, cette première journée a également été marquée par le panel organisé par Kaspersky : « Cybersecurity for Doubters : Trust and Transparency as the New Cornerstones of the ICT Ecosystem »Lors de ce panel, la directrice de GEODE Frédérick Douzet est revenue sur les conséquences de l’opacité du cyberespace qui peut permettre à des acteurs étatiques et non étatiques de mener des cyber-opérations offensives en secret et dans une impunité quasi totale. Les autres participants à ce panel étaient :

  • Abdelkader Gheddar, responsable du CTI (Cyber Threat Intelligence) et du DFIR (Digital Forensic Incident Response) chez Computacenter.
  • Magnus Harlander, membre du Conseil d’administration du thinktank allemand Münchner Kreis.
  • Giacomo Perci Paoli, chef de programme pour la sécurité et la technologie, Institut des Nations Unies pour la Recherche sur le Désarmement (UNIDIR).
  • Anton Shingarev, Vice-président des affaires publiques, Kaspersky.

 

 

 

Nous contacter

Phrase d'accroche facultative.

Captcha illisible ? Regénérer. captcha txt